C2 - Séquence autonomes ou dépendantes
Pierre-Alain Dorange - décembre 2001 - mise à jour décembre 2004

Lorsque que vous créez une nouvelle séquence, au moment de l'enregistrement de celle-ci (après montage) QuickTime Player Pro vous propose de sauvegarder celle-ci en mode autonome ou dépendances autorisés.

De même lorsque vous enregistrez sous (renommer) une séquence le même choix est proposé.

Théorie des pistes et du montage

Lors d'un assemblage de plusieurs extraits de séquence, on aboutit à une séquence composée de plusieurs pistes. Par exemple si on assemble 2 bandes-annonces (par copier/coller), on obtient une séquence comportant 2 pistes vidéo et 2 pistes audio qui se suivent. Avec des montages plus complexes on peut obtenir des pistes vidéo qui se chevauchent.

Plus de détails dans l'exercice "Découper et assembler avec QuickTime Player Pro"

Enregistrement et choix du mode

Lors de l'enregistrement d'une séquence montée, QuickTime propose le choix entre 2 modes de sauvegarde (en bas de la fenêtre de sauvegarde) :

  • format normal (dépendances autorisées), dans ce mode les pistes sont des liens vers les pistes/fichiers originaaux. Le fichier sauvegardé est donc très petit et permet de revenir facilement sur le montage. En lecture ce type de séquences nécessitent les séquences sources.
  • séquence autonome, dans ce mode les pistes sources sont recopiées dans le fichier sauvegardé. Celui-ci est donc plus gros (la somme des tailles des extraits originaux). En lecture ce type de séquence est autonome, les séquences sources peuvent avoir été détruite ou déplacée.

Il faut bien noter qu'une séquence autonome comporte la copie des pistes originales avec leurs carastéristiques (débit et codec). Ainsi ce format n'est pas optimum pour une diffusion, il conviendra pour cela de réaliser un export, qui écrasera la montage pour limiter le nombre de piste. un export ne pourra plus être modifier aussi facilement que la séquence autonome mais par contre sera optimum en performance pour la diffusion.

En résumé, vous utiliserez plutôt :

  • Le format dépendant lors des étapes de montage.
  • Le format autonome pour des essais, les montages finaux et les sauvegardes.
  • L'export permet d'obtenir un film optimisé et diffusable.

Pour plus de détails sur l'export, voir l'article "Exporter avec QuickTime Player Pro"

 


Avec une séquence dépendante on voit les fichiers dépendants ainsi que le fichier de montage dans le liste "fichiers" du menu "séquence" ou "pistes" des propriétés du montage (POMME+J)

Sauvegarde des rushs et des montages

Pour sauvegarder vos œuvres en gestation il est important, au cas ou vous auriez besoin de revenir sur le montage ou pour recréer un film diffusable de sauvegarder les rushs (sources) et le montage dans des formats de hautes qualités. Par exemple vous preparez un film pour une diffusion VCD (352x288). Pour obtenir la meilleure qualité possible votre montage aura été fait à la meilleur résolution possible de vos sources, disons du DV (720x576).

Votre sauvegarde devra être faites sur le montage DV, ce qui vous permettra de revenir ultérieurement pour recréer un film à diffuser en SVCD par exemple quand il existera des outils pour les créer sur Mac. Si vous ne conservez que le VCD final vous aurez bien du mal (et cela n'aura aucun intérêt) pour le réencoder en SVCD ou même en DVD un jour...

Evidemment les formats hautes résolution de bonne qualité (peu de compression) comme le DV prennent beaucoup de plus. Pour pouvez graver à moindre couts vos rushs sur CD ou mieux repiquer vos rushs et montage DV sur cassette digitale (MiniDV ou Digital8). Si vous devez gagner de la place par rapport au DV il existe d'autres codec "peu" destructifs comme ComponentVideo, Animation et Video.

Pour plus de détails, voir l'article "Codec mon amour" et "Spécifications des codecs".

haut de la page - © Le garage de la vidéo - reproduction interdite