F2 - Le cadrage / 2ème partie - Composition
Pierre-Alain Dorange - décembre 2004 - mise à jour décembre 2005

Dans cette 2ème partie sur la cadrage, nous allons aborder la composition du cadre et quelques règles universelles de composition harmonieuse.
Ces "règles" sont issut de l'art pictural et s'applique à la photo et au cinéma. Toutefois ces règles générales peuvent et doivent parfois être transgressé pour mieux faire passer votre message et les sentiments de vos personnages.

Sommaire 2ème partie

Retour 1ère partie

Éléments du cadre

Les élément du cadre sont les éléments qui composent le cadre, on parle aussi de plans dans une image en faisant référence aux différents niveaux de distances pouvant apparaitre dans une image.

  • Avant-plan : Partie de l’image se situant “devant” l’action principale.
  • Premier plan : Partie la plus “avant” de l’image, c’est le premier des avant-plans. On parle aussi d'amorce quand cet avant-plan est l'apparition d'un sujet pour la première fois.
  • Arrière-plans : Partie de l’image se situant “derrière” l’action principale (comme le décor)

L'utilisation d'un avant-plan permet de donner de la profondeur et du relief a votre image, son usage doit être ponctuel et pertinent.

La plupart des images ont un plan principal et un arrière plan. Parfois un avant-plan.


Plan d'ensemble avec un avant-plan
symbole de l'arrivée du Mal dans La Contrée.

Composition

L'histoire des arts et particulièrement des arts picturaux (peinture) a mis en place des règles de base que la photographie et le cinéma ont repris. Ces règles générales aident a la construction de cadres équilibrés et harmonieux.

Ces règles sont issut de l'expérience et de phénomènes de lecture de tout spectateurs. Ainsi de manière générale lorsque l'on regarde une image, le regard a tendance a se focaliser sur le centre puis sur le coin en haut à gauche (pour un spectateur occidental) et vers les parties claires.

La règle des tiers
Consiste a apposer mentalement une grille virtuelle sur votre cadre pour le découper horizontalement et verticalement en 3 parties.
Le cadre est alors découpé en 9 zones (voir ci-contre).

Pour réaliser cette composition il faut utiliser ces zones et placer votre ou vos sujets, de préférence, dans les zones extérieures et a utiliser les lignes et intersection de cette grille pour votre composition.

On évitera de placer le visage du personnage d'un plan rapproché dans la zone centrale.

De la même manière que pour le sujet principal il faut composer tout le reste (avant plan, décor, arrière plan) en s'appuyant plus ou moins sur cette grille.
L'horizon doit généralement être placé sur la partie supérieure ou inférieure de la grille, jamais au milieu du cadre.

L'espace
Le cadre c'est la prise en compte de l'espace. Votre composition doit savoir utiliser le vide pour conserver un équilibre.
Ainsi pour le cadrage d'un personnage on évitera de le coller en haut du cadre. Ou alors on cadrera de manière a le couper (le sommet de la tête) de manière délibéré, jamais en limite de cadre.

compositions suivant la grille des tiers.

La direction de l'action
Le cadrage doit laisser de l'espace a l'action. Si le mouvement de l'action se fait vers la droite, le sujet sera alors cadré sur la gauche de manière a laisser "vide" l'espace vers lequel il se déplace.

Cet espace donne du dynamisme et permet au spectateur d'anticiper et de comprendre le mouvement.
Au contraire le cadrage opposé donnera l'impression que le sujet en mouvement est bloqué.


espace pour laisser le mouvement se dérouler.
La direction du regard
De même pour le regard des personnages, on cadrera de manière a laisser de l'espace a la direction du regard; d'autant plus si le sujet du regard est hors-champ.

espace pour laisser le regard rejoindre le hors-champ.

Le hors-champ
Ces principes (laisser de l'espace aux mouvements et aux regards) permet aux spectateurs de comprendre et d'imaginer le hors-champ (voir définition dans la 1ère partie de cet article).

L'utilisation du hors-champ et de ces principes d'espaces permet de sucité chez votre spectateur l'attente, le suspense et l'intérêt et ainsi de le tenir en haleine.

Continuité et Raccords

Les continuités visuelles et narratives sont des éléments indispensables a travailler dans votre cadrage afin de rendre vos compositions et leurs enchainements fluides et ainsi mieux immerger votre audience dans votre univers.

Une erreur de continuité entre 2 plans va perturber votre spectateur qui alors, même inconsciemment, "verra" la caméra et sortira quelques instants de l'histoire.

La continuité s'entend entre les plans (changement de cadrage) et ce voit au moment du montage, mais c'est au moment du tournage qu'elle se fait, car au montage il est trop tard pour changer la composition du cadre.

Cadrage du sujet
Lorsque l'on change de plan sur un sujet (pour passer d'un plan général a un plan rapproché par exemple), il est prudent de veiller a conserver la composition générale du plan précédent.

Ansi si un personnage est cadré sur la droite de cadre dans le plan d'ensemble, il sera plus harmonieux de le cadrer toujours sur la droite dans le plan rapproché suivant, d'autant plus si on affaire a un mouvement ou un regard hors-champ.


Le cadrage face a l'action a été conserver entre le plan général et le gros plan.

Ligne d'action
La ligne d'action est une composante fondamentale de tout vos plans, si s'agit d'une ligne imaginaire qui découpe l'espace de tournage en 2.
C'est un élément délicat a appréhender car il ne coupe pas le cadre vu par la caméra mais bien le lieu de tournage.

Cette ligne se définit "naturellement" en fonction de l'action.

Sur un mouvement de caméra elle est situé entre le mouvement et la caméra et parallèlement au mouvement.

Sur une scène avec 2 personnages interagissant elle sépare ces 2 personnages.

Si la caméra est dans la zone verte pour la premier plan, tout les plans suivants devront être réalisés dans cette zone.
Voir exemple ci-dessous

Règle des 180°
Cette de base consiste a toujours placer la caméra, lors des plans successifs d'une séquence, toujours du même coté d'une ligne perpendiculaire a la ligne d'action.
Ce qui revient pour un même sujet centré a ne déplacer la caméra que de moins de 180° par rapport a ce centre.

Sur une scène de dialogue de 2 personnages face a face, si on débute par un plan rapproché du personnage A (à droite du cadre), avec B en avant-plan à gauche; sur le plan suivant (contre-champ), il faudra déplacer la caméra de moins de 180° par rapport au centre de l'action, ce qui conserve les profils des personnages (voir ci-contre).

Sur une scène de mouvement, si sur le premier plan la caméra était sur la gauche du sujet en mouvement, il faudra conserver ce coté de la ligne pour les plans suivants du même sujet. Ainsi pour un travelling sur une personne qui marche, la caméra étant sur la gauche du personnage dans un plan général, on voit donc le profil gauche du personnage. Pour le plan suivant (gros plan) de la même action, on devra toujours voir le profil gauche de ce personnage.
Si on cadre le profil droit, le spectateur aura l'impression que le personnage a changé de sens de marche...


Plan 1 : Frodon de dos (amorce) parle a Sam de face, vue par son profil gauche.

Plan 2 : Contre-Champ, la caméra est resté du même coté (moins de 180° par rapport au plan 1), Sam est de dos mais on voit toujours son même profil.

Briser la règle : conseils
On peut bien sur briser la règle de la ligne d'action, mais avec précaution.
Soit pour volontairement introduire un effet "bizarre" ou pour tout autre raison narrative.
Il existe la notion de plan "neutre" qui permet de franchir cette ligne, on utilise entre les 2 plans opposés un plan intermédiaire qui sera du même coté de la ligne que le premier mais très proche afin de permettre au spectateur de "comprendre" le cadrage suivant.

Raccords
Les raccords sont les éléments à conserver d'un plan a l'autre afin de conserver la continuité. Le raccord peut concerner un objet, les vétements, les postures, les regards, la météo, l'éclairage...

Rien de plus dérangeant que de voir un personnage entrer en scène avec un T-Shirt blanc, puis une chemise sur le plan suivant ! Ou entrer avec une cigarette presque finit pour retrouver une cigarette neuve lors du gros plan... Idem pour un verre qui doit conserver un niveau de remplissage "logique".

Sur un film professionnel c'est en parti le travail du script de veiller a ces continuités.

Contraintes Techniques de Diffusion

Certaines contraintes techniques sont aussi a prendre en compte lors des cadrages, celles-ci sont généralement liés au format de diffusion final. Il est donc important de savoir avant le tournage quel sera le format de diffusion.

Voir l'article "Format d'Images et Recadrage" pour plus de détails.

Formats de Diffusion Vidéo

  • Télévision 4:3 (VCD, DVD, bande vidéo)
  • Télévision 16:9 (VDC, DVD, bande vidéo)
  • Ordinateur (QuickTime)

Ces différents formats vont vous imposer soit de tourner dans le format de diffusion (tourner en 4:3 pour diffuser en 4:3), ou alors de tenir compte du recadrage qui sera effectué en post-production (ajout de bande noire pour une diffusion 16:9 d'un tournage DV 4:3, cad un recadrage LetterBox).

Dans le cadre d'une diffusion sur une télévision en plus du format du cadre il faut tenir compte au moment du tournage des zones de sécurité nécessaire.
Cela consiste a réserver mentalement une marge représentant 10% de la taille du viseur lors de vos cadrage.
Surtout important au moment du montage pour ajout de texte en surimpression.
Voir l'article Diffusion à la TV pour plus de détails.

Dans le cadre d'un diffusion uniquement sur ordinateur (CD-ROM, internet...) c'est bien plus simple car aucun standard ne définit le format ou des zones de sécurité, vous êtes donc bien plus libre.

Cadré en 4:3, possibilité de recadrage 16:9

Cadré en 4:3 avec zone de sécurité un peu "juste"

 

Retour à la 1ère partie : Vocabulaire des cadrages

 

Les images qui servent d'illustration à cette page sont la propriété de

  • "The fellowship of the Ring", film de Peter Jackson - © 2001 - New Line Cinema
  • "The Two Towers", film de Peter Jackson - © 2002 - New Line Cinema
  • "Return of the King", film de Peter Jackson - © 2003 - New Line Cinema
haut de la page - © Le garage de la vidéo - reproduction interdite